Oui il a réalisé son rêve. Aussitôt élu Président des États-Unis, Donald Trump a déclaré ce mercredi 9 novembre lors d’un rassemblement avec ses partisans, soutiens et autres qu’il sera « le président de tous les Américains ». Face à la foule, le 45é Président des Etats-Unis a confirmé qu’Hillary Clinton l’avait félicité pour sa victoire.

Le républicain succédera au démocrate Barack Obama, qui va quitter la Maison Blanche le 20 janvier après huit années au pouvoir.

Les républicains contrôlent le Congrès

Ils conserveront le contrôle de la Chambre des représentants. Le dernier décompte leur donnait 236 élus contre 191 pour les démocrates.

Ils devraient maintenir également leur contrôle sur le Sénat, où un tiers des sièges – 34 sur 100 – étaient en jeu. Dans la chambre haute, ils comptent au moins 51 élus contre 47 aux démocrates, selon les derniers résultats.

Cette composition du Congrès est importante pour Donald Trump qui pourra travailler avec la majorité parlementaire qui a contraint Barack Obama à une difficile cohabitation deux ans seulement après son élection.

Mais attention, le travail ne sera pas facile pour Trump qui dans sa campagne, a été abandonné par beaucoup de ténors de son parti qui n’ont pas aimé ses positions et sorties. Sorties contre les musulmans, l’émigration entre autres. Cela veut que le congrès, au nom du respect de la constitution, ne va pas permettre à l’équipe de Trump de faire n’importe quoi Oui, de ce que nous avons appris, nous pouvons dire qu’aux Etats –Unis, les institutions sont indépendantes les unes, les autres.

Les enseignements

Les américains ont choisi. Ils ont fait confiance à un candidat qui vient de montrer ce que les américains ressentent dans leur cœur, ce qu’ils veulent.

Trump gagne ! Et l’Afrique ?

Le continent noir pas n’est pas concerné. Qu’il soit connu de toutes et de tous, Trump est le Président des américains, Obama l’a été, Bush, j’en passe.

 Si l’Afrique tarde aujourd’hui à décoller, c’est parce que ses dirigeants refusent le développement. C’est en Afrique que des responsables refusent de quitter le pouvoir même défaits ; c’est en Afrique que des citoyens s’entre-tuent pour le plaisir des dirigeants ; c’est en Afrique que des responsables refusent de démissionner même épinglés par des rapports d’audit ou d’enquête. C’est en Afrique qu’on s’accroche aux avantages du pouvoir et nom au patriotisme économique