Archive

La nouvelle est tombée ce lundi aux environs de 19h40. Le président directeur général du groupe de presse walfadjri est en garde à vue à la section recherche de la gendarmerie de Colobane. C’est sa deuxième convocation, la première été annulée vendredi dernier. Le patron du groupe walfadjri a été auditionné suite à sa déclaration dans une émission diffusée par sa télévision.Il avait accusé le chef de l’Etat d’être enrichi d’une manière illicite.

 Le Sénégal est un pays où tout est à l’envers, presque rien ne marche, les populations souffrent, au même moment  le régime en place est aux anges.  Macky ‘le Riche’ la morale et la probité sont piétinées, la stupidité et l’arriération sont applaudies et mises en exergue ‘ces propos sont entre autres prononcés par le président directeur général du groupe walfadjri.Le patron de Walfadjri  n’a pas raté Macky Sall en l’accusant du délit d’enrichissement illicite et qu’il détient des preuves de toutes ses déclarations. Le chef de l’Etat n’a pas jusqu’ici sorti un mot sur ces accusations, ni son premier ministre, contrairement  au  garde des sceaux, ministre de la justice, Sidiki  Kaba en visite à Tambacounda a déclaré qu’une enquête a été ouverte sans entrer dans les détails.  

 Ce que risque le patron du groupe walfadjri

Sidy Lamine Niasse a commis trois infractions qui doivent être punies, selon le Pr Mody Gadiaga de la faculté de droits et de sciences politiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar cité par le site Mourides. info « Il a commis le délit d’offense au Chef de l’Etat qui est une institution, le délit de diffusion de fausses nouvelles de nature à compromettre la sécurité publique, à saper le moral des populations et à jeter le discrédit sur les institutions de la République. Et enfin il a commis le délit d’atteinte à la sécurité publique, délit voisin selon l’Article 80 » explique le professeur  sur le plateau de la télévision publique.

Première sanction

Dès la diffusion  en ligne, annonçant la rediffusion  de l’émission « sortie » objet de la polémique, le procureur de la république a convoqué Sidy Lamine Niasse puis annulé sa convocation. Quant au CNRA (conseil national de régulation de l’audiovisuel dirigé par Babacar Touré, il a  interdit la diffusion sur Walf tv et Walf fm

Des questions sans réponses

Pourquoi le patron du groupe walfadjri n’a pas voulu emmener les preuves qu’il déclare avoir détenu ?pourquoi a –il refusé de copter des avocats pour le défendre ?voila des questions sans réponses .Selon un de ses collaborateurs Abdourahmane Camara le premier à échanger avec monsieur Niass après la notification de la garde à vue , le mis en cause a considéré cette affaire comme un dossier politique. C’est ce qui explique dit-il son refus de répondre aux questions et de chercher des conseils.