Sénégal :L’école sous perfusion ,pas de medecin

Hlm Grand Medine

Ecole HLM Grand Medine

Le Sénégal vient de vivre le 4é référendum depuis son indépendance. Sous Léopold Sédar Senghor, premier Président Abdoulaye Wade   troisième. Macky Sall le quatrième vient de demander aux sénégalais de dire Oui  à ses 15 points de son projet de réformes constitutionnelles.Le scrutin qui s’est déroulé dimanche mars 2016 dans tout le territoire national et à l’étranger .Selon les preméres tendances non encore officielles le « Oui  » comme le souhaitait le chef de l’Etat a gagné.Dans ce contexte de fête pour les vainqueurs , de contestation chez les vaincus, l’école sénégalaise malade, très malade même , vit ses derniers jours .

Parlons d’abord de la vétusté des infrastructures.Nous avons choisi l’école Hlm Grand Médine. Elle est située dans la commune des Parcelles Assainies,la banlieue proche de Dakar.L’établissement scolaire a servi de lieu de vote au référendum avec ses 7 bureaux. Le ministre de l’économie et des finances Amadou Ba  a voté dans ce bureau pour le « Oui » qu’il a d’ailleurs obtenu. Bureau de vote ministre économie et finances Amadou Ba

Le ministre conseiller du Président de la République Mbaye Ndiaye  a mis ici son bulletin dans l’ urne pour le « Oui », il l’a obtenu.

Le député de l’opposition Thierno Bocoum  lui a voté ici pour le « Non » et il  a gagné dans ce bureau

10 106 électeurs ont dit  « Oui », 897 « Non  » dans cet établissement où une bonne partie des bâtiments ne sont pas fonctionnels.Personne ne dit rien  à part quelques curieux commentant massés à un jet de pierres des salles sans toiture.  Si j’ai tenu évoquer le fait c’est parce que l’argentier de l’Etat, le ministre de l’économie et des finances connait cette école,lui dont l’avis  peut peser lourd dans la décision de réhabiliter l’établissement scolaire Hlm Grand Médine.

Il ne doit plus servir de lieu de vote mais plutôt d’un espace d’apprentissage, de quête de connaissance, de formation à des futurs dirigeants du pays qui ,certainement vont rendre la pièce de la monnaie.

Etat de l'école Hlm Grand Medine

L’école Hlm Grand Médine en souffrance, l’école sénégalaise en général cherche sauveur.Depuis plusieurs jours, le front unitaire des syndicats d’enseignants regroupant des centrales du primaire comme du secondaire, déroule son plan d’action traduit par des assemblées générales, des séries de débrayage,de la rétention des notes entre autres.Dans le supérieur,le Saes ( syndicat autonome de l’enseignement du supérieur) a décrété un mot d’ordre de 48 heures, mot d’ordre qui vient d’être renouvelé.Il donne au gouvernement un délai deux semaines pour réagir si les autorités ne veulent pas constater une gréve illimitée dans les universités publiques , selon le Saes. Le système éducatif sénégalais qui a déjà trop souffert ,est entrain de vivre ses derniers jours.Chez les syndicalistes, les actions pour exiger le respect des accords se multiplient. Les autorités elles, n’ont pas dit leur dernier mot. La question qui est posée aujourd’hui : Mais qui va sauver l’école sénégalaise sous perfusion?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *