Mon amour pour Grand Bassam

Quelques étoiles dansaient au dessus de nos têtes quand  le soleil annonçait son départ après une longue journée. Les commerçants ont déjà fermé boutique. Au Marché de la commune, la longue file de véhicules stationnés plantent le décor. Rien n’indique en ce moment que Grand Bassam est une ville très animée dans la journée. Oui elle  est rythmée à cause de son commerce intense et du trafic routier, ses chants religieux. On y célèbre d’ailleurs chaque année la naissance du fondateur du mouridisme. C’est un lieu privilégié des vendeurs d’art notamment des sénégalais qui ont fait ici une vingtaine d’années pour certains, une trentaine d’années pour d’autres.

Grand Bassam : Une ville, une histoire

La ville est classée patrimoine historique de l’Unesco. Elle est témoin de la grande marche des femmes ivoiriennes le 24 décembre 1949.Le  pont  de la Victoire y est même érigé après la manifestation des femmes. Ce mouvement organisé par un groupe de femmes d’Abidjan avait pour objectif de faire libérer leurs époux, incarcérés à Grand Bassam pour leur opinion politique et liberté de ton et d’expression. Les manifestantes exigeaient la libération immédiate et sans condition des prisonniers détenus à la prison civile. Stoppées sur le pont reliant le quartier français au reste de la ville, celles-ci ont été battues et pulvérisées d’acide. Bien qu’elles n’aient pas obtenu la libération de leurs époux, les femmes ont remporté une victoire qui fait encore date, pour avoir osé affronter sans armes les colons armés. D’où l’appellation du pont en souvenir de l’affrontement, « Le pont de la victoire ». Un pont métallique de 150 mètres de long sur 10 mètres de large, qui enjambe la lagune Ouladine.

Grand Bassam est aussi  une ville historique et une ancienne capitale de la Cote d’Ivoire (1893-1900). Située à l’est d’Abidjan, la localité  est le chef-lieu du département de Grand-Bassam dans la région du sud-Comoé .La particularité de Grand Bassam, c’est ses hôtels, ses  plages qui s’étendent à perte de vue.

 Vue de profil du paysage de Grand Bassam

Vue de profil du paysage de Grand Bassam

Tout au long de la route qui mène vers Abidjan, des boutiques de vente d’arts et autres magasins, des cocotiers attirent l’attention des passants.

Mon séjour à Grand Bassam est pour un moi un gout inachevé .Deux semaines n’ont pas suffit pour vivre cet amour que je porte pour Grand Bassam. Peu importe, tu resteras toujours dans mon esprit, cette belle, qui m’a beaucoup fait rêver. Je continue toujours de rêver dans l’espoir de revenir pour observer ta beauté qui me fait frissonner, ton calme qui m’impressionne…

 

3 réflexions sur “Mon amour pour Grand Bassam

  1. RitaFlower dit :

    Amour partagé pour Grand-Bassam.J’espère que vous y reviendrez un jour dans ce petit coin de Paradis dans d’aussi bonnes conditions d’accueils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *